lundi 14 septembre 2015

Libération de Noyon 11-13 septembre 2015



Organisée par l’association LIB44 sous l’égide d’Alain Crappier, la libération de Noyon inaugurait cette année un nouveau terrain. Partis de Paris en fin de matinée, nous sommes accueillis sur l’ancien camp militaire de Noyon par Alain. Ce camp a été une des victimes malheureuses de la restructuration des bases de l’armée décidée en 2008 par le gouvernement. Il accueillait le Régiment de Marche du Tchad, unité ô combien héroïque en 1944 en particulier. Le départ du RMT (environ 1200 personnes) a été effectif à l’automne 2010. Depuis le site est en reconversion et les organes communaux ont décidé de donner la possibilité à LIB44 d’y installer sa concentration.

Le campement s’étend sur une zone mi-pelouse, mi-boisée. Un bâtiment est ouvert pour l’occasion avec accès aux sanitaires et disposant d’une très grande salle de bal. Une centaine de véhicules, 150 à 200 participants, en fait une manifestation à taille humaine. Un briefing vendredi soir donne le ton du weekend. Il est attendu beaucoup de pluie mais LIB44 compte sur chacun pour le convoi du lendemain et le défilé de dimanche. A peine le briefing terminé que la pluie commence à tomber. Chaque groupe se rassemble sous une tente ou un taud pour s’abriter. Cette pluie regroupe les participants et distille une ambiance plus intimiste sur chaque camp. Samedi matin, la pluie a cessé.  A 9 heures, le convoi s’élance pour un parcours de 2 heures dans la campagne environnante. A mi-parcours, le déluge revient. Heureux sont ceux qui sont véhiculés dans des engins disposant de capotages. Ils sont très vite mis en place!  Les motards et leurs passagers vont alors endurer une réelle épreuve. De retour au camp pour le déjeuner, l’ambiance retombe un peu. La pluie incessante n’encourage pas les visiteurs à venir. En fin d’après-midi, Alain Galland fait une démonstration dynamique, avec son Sherman Tank Destroyer fraichement restauré, sur l’ancien stade de la caserne. Il est suivi par David Raspilair et son tracteur d’artillerie. La journée se conclut sur un pot de l’amitié suivi d’un dîner et d’une soirée dansante dans la salle de bal.

Lire la suite…